Programme de recherche

OPINE – Observation des Pratiques Informationnelles Numériques Étudiantes

2019–2021

Ce projet se propose de saisir et d’analyser des pratiques d’information des étudiant.es à partir de leur principal outil d’usage qu’est le smartphone. Partant du constat de la prégnance de discours politiques et médiatiques à la fois anxiogènes et globalisants, sur les pratiques d’information des jeunes, nous menons une analyse fine des représentations et pratiques des étudiants dans une approche compréhensive et située. L’enquête croise des méthodes qualitatives et quantitatives pour permettre une meilleure appréhension et compréhension des porosités entre information “légitimée” (médiatique, actualité) et la capacité à s’informer ou à participer au débat, notamment politique.

Dans la tradition des Cultural Studies, il s’agit pour les chercheur.es de fabriquer les conditions d’une position non pas d’évaluation ou de mesure des pratiques informatives étudiantes, mais au contraire d’avoir une sensibilité aux pratiques créatives, de résistances en lien avec des questions d’identité sociale et les sociabilités associées.

Que signifie “s’informer” finalement pour les étudiant.es ? pourquoi s’informent-ils/elles ? de quoi s’informent-ils/elles ? Comprendre le rapport à l’information dans ce projet c’est développer une approche compréhensive des acteurs tout en s’extrayant de l’imaginaire social puissant de l’existence d’une pratique idéale, saine ; cela dans une vision binaire d’un rapport à la vérité, mais aussi d’un rapport à la citée et au politique.

L’association entre les sciences de l’information et de la communication et la science politique permet ici des apports croisés en termes de méthodes, d’analyse de discours. Cette collaboration enrichit les questionnements partagés sur l’évolution des pratiques médiatiques en lien avec l’espace public politique et les renouvellement des formes de l’engagement politique.

Mots-clefs : Editorialisation, Education aux Médias et à l'Information, Médias sociaux, compétences numériques, culture numérique, espace public, médias, médias numériques, pratiques numériques, pratiques étudiantes

Responsable(s) scientifique(s)

Valérie Croissant, Isabelle Hare, Annelise Touboul

Unité(s) de recherche impliquée(s)

Laboratoire TRIANGLE (UMR 5206)

L’UMR 5206 Triangle. Action, discours, pensée politique et économique est un laboratoire CNRS, ENS de Lyon (rattachement principal), Université Lyon 2, Sciences Po Lyon, Université Jean Monnet Saint-Etienne, rattaché à l’INSHS, sections 35, 37 et 40 du CNRS

Laboratoire LLSETI

Le laboratoire Langages, Littératures, Sociétés. Études Transfrontalières et Internationales est rattaché à l’UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines de l’Université Savoie Mont-Blanc.

Partenaire(s)

Fréquence Écoles

Fréquence École est une association engagée depuis plus de vingt ans pour l’éducation aux médias. À partir de projets thématiques, et toujours sur le terrain, l’équipe pédagogique de Fréquence écoles explore les différentes relations entretenues entre les médias et la société. L’association a ainsi développé de nombreuses ressources pour défendre l’éducation aux médias numériques en France et en Europe.

Unités de recherche porteuses

Elico

Financement

Université Lumière Lyon 2 – Appel à projet pluridisciplinaire Campagne 2019