Séminaire

Les données personnelles à l’ère de la plateformisation : comprendre, analyser, éduquer

À la croisée de trois objets « Images », « Santé » et « Genre », cette séance du séminaire mensuel d’Elico cherche à présenter les travaux en cours du projet de recherche « Sensibiliser les jeunes à la protection de la vie privée sur les plateformes numériques » (Adoprivacy, 2021-2023), soutenu par le Défenseur des droits et l’INJEP et conduit sous la direction scientifique de Sophie Jehel (MCF HDR Paris 8). La recherche-action porte, d’une part, sur les mécanismes d’appréhension de la « privacy » par les adolescents, leurs stratégies d’exposition ou de confidentialité sur les plateformes socionumériques, et d’autre part, sur les modalités de sensibilisation et de mise en œuvre de la littératie des données personnelles en milieu scolaire.

Différemment appréhendée selon les individus, leur culture d’appartenance, leur milieu social et leur génération (Hargittai, 2021), la notion de privacy renvoie dans une conception néolibérale au dilemme numérique, à savoir l’exposition d’une part de ses « données personnelles » en échange de l’accès à des services et/ou à une visibilité, sans savoir quelles en sont les conséquences ni les voies de recours. Ce modèle permet difficilement d’aborder les représentations des individus car il minimise la dimension symbolique et interpersonnelle de la vie privée et des stratégies de dévoilement des données personnelles sur lesquelles reposent les modèles d’affaires des plateformes numériques (Casilli, 2015 ; Georges, 2009).

Le séminaire permettra de discuter les apports des Sciences de l’Information et de la Communication dans l’interrogation des enjeux de la « privacy » sur des plateformes numériques et d’envisager la participation des chercheurs à l’éducation à la donnée dans le cadre de l’Éducation aux Médias et à l’Information.

Cette rencontre poursuivra ainsi les échanges autour des notions du privé et du public conduits dans le séminaire « Des concepts pour penser la société du XXIe siècle », rattaché à la collection éponyme dirigée par Valérie Larroche et Olivier Dupont : https://www.enssib.fr/seminaire-concepts-pour-penser-societe-XXIe-siecle-session3.

Documents préparatoires :

  • Casilli A. (2013), « Contre l’hypothèse de la « fin de la vie privée » : La négociation de la privacy dans les médias sociaux », Revue française des sciences de l’information et de la communication, n°3.
  • Georges F., « Représentation de soi et identité numérique. Une approche sémiotique et quantitative de l’emprise culturelle du web 2.0 », Réseaux, 2009, vol. 154, no 2, p. 165-193.
  • Hargittai E. (ed.) Handbook of digital inequality, E. Elgar Publishing, 2021.
  • Jehel S. (2022), L’adolescence au cœur de l’économie numérique. Travail émotionnel et risques sociaux, INA.

Mots-clefs : données personnelles, médias numériques

Invité.e.s

Valentyna DYMYTROVA, maîtresse de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’université Lyon 3 et rattachée au laboratoire EA 4147 ELICO, ses recherches portent sur les études de la médiation et de l’éditorialisation des données urbaines et des appropriations des dispositifs numériques dans les domaines de l’urbanisme, de l’éducation et de la santé. Elle conduit actuellement une recherche sur la mobilisation des concepts privé/public en SIC dans le cadre du séminaire « Des concepts pour penser la société du XXIe siècle » (Enssib/Elico), sous la direction scientifique de Valérie Larroche et d’Olivier Dupont.

Valentine FAVEL KAPOIAN, enseignante docteure à l’Inspé-Université Lyon 1 et membre associé au laboratoire ELICO, ses enseignements et recherches portent sur l’Education aux Médias et à l’Information, les pratiques informationnelles et la littératie numérique. Elle est co-créatrice et co-responsable du Diplôme Universitaire (DU) Education aux Médias et à l’Information (Inspé de Lyon).

Thomas GUIGNARD, maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Lille et rattaché au laboratoire GERIICO, ses recherches actuelles portent sur les industries culturelles, les algorithmes et les plateformes numériques. L’intégration du couple « dispositif algorithmique/big data » au sein des plateformes numériques constitue une composante de ses recherches en cours qui se focalisent sur les processus d’industrialisation, de technicisation et de marchandisation de la culture.

Date et lieu

12 mai 2023 / 9h30-12h30

« La Rotonde », 18 rue Chevreul 69007 Lyon / retransmis en visio


Membre(s) ELICO impliqué(s)