Programme de recherche

AP-PAT – Applications mobiles de visite de sites patrimoniaux

2020–2022

Le projet AP-PAT vise à développer une approche à la fois diachronique (en saisissant l’histoire des projets et des politiques) et synchronique (sur des terrains définis) à partir de cas d’étude de projet d’applications de visite de sites patrimoniaux. L’objectif principal est ainsi de structurer une réflexion interdisciplinaire et « grand-angle » autour d’un objet de recherche commun : les applications mobiles de visite patrimoniale. Cette réflexion vise à comprendre et rendre compte de l’articulation entre les enjeux politiques, économiques et symboliques de ces applications selon trois perspectives principales :

– 1) rendre compte de la structuration progressive d’un champ des politiques publiques et de la construction d’un réseau d’injonctions incitant au développement de ces applications ;
– 2) mesurer le rôle des différents acteurs dans la mise en œuvre des applications mobiles de visite et comprendre, au plus près de la production de ces projets, les logiques à l’œuvre et les imaginaires portés par ces dispositifs ;
– 3) saisir le rôle symbolique accordé au patrimoine à travers ces outils en prenant en compte la particularité de chacune des applications et du patrimoine qu’elles médient.

Méthodologie et résultats attendus
Ce projet s’appuie sur plusieurs cas d’étude d’applications mobiles2 dont le point commun est de proposer une médiation patrimoniale d’un territoire urbain. L’échantillon de cas d’étude sera construit de manière à multiplier les caractéristiques spécifiques à chacun des projets en fonction :
– des environnements nationaux (en France et au Québec…) pour saisir le poids des politiques nationales sur le développement des projets et la diversité des réseaux d’acteurs engagés ;
– des contenus diversifiés (son, images, reconstitution 3D…) pour comprendre le(s) rapport(s) au patrimoine envisagé(s) ;
– des conditions de développement hétérogènes selon qu’elles émanent d’un projet scientifique, politique, touristique…

Mots-clefs : dispositif, médiation, médiation culturelle, médiation numérique, patrimoine, patrimonialisation, représentations, territoires, urbain

Responsable(s) scientifique(s)

Nicolas Navarro (ELICO)

Unité(s) de recherche impliquée(s)

Unités de recherche porteuses

ELICO

Financement

Appel à projet interdisciplinaire interne (APPI) Université Lumière Lyon 2 – 2020